Haïku d'esprit

CA$9.95
In stock
SKU
BK101508

Diane Descôteaux ne débute pas dans le métier. Loin de là. La poète baigne dans les mots et les secoue sur nous. Cet objet que vous portez en vos mains, le livre, le recueil de poésie, de haïku, une fois de plus, démontre le talent de la haijin par ses jeux d’esprit, par l’éveil subtil et allusif des mots simples, mais ô combien évocateurs!

Écrire des poèmes courts, intéressants, requiert, nous nous en doutons, une certaine habileté puisqu’il ne s’agit pas de dire n’importe quoi n’importe comment. Aussi, lorsque le poème court adopte la structure reconnue du haïku ou du tanka, cela demande au haijin qui le compose une maîtrise du genre, d’abord par ses règles assez strictes issues de la tradition japonaise, ensuite par la souplesse des écrits contemporains.

Diane Descôteaux, comme toute bonne haijin touche indéniablement nos sens en captant le moment présent. [...dans le recueil Haïku d’esprit, ces poèmes à tendance métaphorique alternent avec d’autres haïku plus traditionnels, nous rappelant ainsi, dans une certaine mesure, les œuvres de Shiki et de Bashô. Selon nous, l’abstraction n’enlève rien aux attributs essentiels du poème. L’important se situe dans l’impression du senti, de l’émotion et non de la raison et, à moins d’une écriture hermétique, ce qui n’est jamais le cas chez Descôteaux, les sens vibrent à chaque haïku parce qu’avec chacun d’eux, nous pouvons élaborer notre propre scénario selon notre vision personnelle; un court moment présent dans la vie de l’auteure mais infini dans celle du lecteur qui, sans s’en rendre compte, juxtaposera sa propre histoire à celle de la haijin.

Enfin, peut-on qualifier d’ordinaire l’écriture de Diane Descôteaux, au sens consacré chez les haïkistes japonais? Oui. Si nous tenons pour acquis que les versets sont écrits dans un langage accessible à tous. Toutefois ordinaire, comme simple, ne veut pas dire simpliste et exempt de puissance littéraire et poétique puisque, dans l’optique décrite ci-dessus, nous considérons que les haïku s’épanouissent lorsqu’ils se vivent, lorsqu’ils se détachent de soi pour s’ouvrir dans le présent de l’un et de l’autre.

Ici, écrire sur des éléments du quotidien de manière ordinaire dans une langue ordinaire nous donne à lire des haïku qui, tant soit peu, nous amènent ailleurs et se révèlent extraordinaires.

Lucy Pagé

Née à Asbestos au Québec en 1956, diplômée de l’Université du Québec à Trois-Rivières en communication écrite, poète classique et haïjin, autrice de 19 ouvrages, traduite en anglais, en créole et en roumain, elle signe plusieurs préfaces et collabore à plus de 500 revues et anthologies. Lauréate de quelque 200 prix littéraires dont quatre mentions d’honneur en 2008, 2009, 2016 et 2020 et deux 2e prix au concours de haïku du Mainichi au Japon en 2011 et en 2019, elle recevra, en 2016, 2018 et 2019, un prix spécial de haïku de l’Ambassade du Japon au Sénégal. En 2011, elle sera nommée Ambassadrice honoraire de la Fondation Naji Naaman au Liban. Vice-présidente de la Fédération québécoise du loisir littéraire de 2012 à 2015 qui lui décernera le prix Paulette-Chevrier en 2021, et administratrice du Conseil régional de Culture Centre-du-Québec en 2014-2015, elle est membre de l'UNEQ, de l’AFH et Haiku Canada. Par ailleurs, elle offre des services d’accompagnement littéraire personnalisé et anime des ateliers d’écriture de haïku et de haïsha au Canada et à l’étranger.

Lire un extrait

More Information
ISBN 9782924470237
Author Diane Descôteaux
Format 4.33 x 8.27
Page number 206
Publication date 2021-07
Write Your Own Review
Only registered users can write reviews. Please Sign in or create an account
Copyright © 2013-present Rapido Livres, Inc. All rights reserved.