Sous l'emprise du tyran

CA$19.95
In stock
SKU
BK100072-00
Toujours effondré sur le lit, je me demandais bien comment toute cette affaire allait se terminer. Je me voyais prisonnier, acculé au pied du mur. Vraiment, je me demandais si j'étais responsable de tout ce qui se tramait au bureau, si mes agissements n'avaient pas encouragé monsieur Grondin à me harceler ainsi. Pourtant, lorsque je révisais les faits, les paroles et les gestes que j'avais posés, je ne pouvais saisir comment j'aurais pu l'avoir provoqué. J'affichais clairement ma volonté : je le repoussais de toutes les façons imaginables. Malheureusement, rien ne semblait le dissuader ce qui me troublait d'autant plus. Depuis un certain temps déjà, je me tenais à l'écart de mon patron. Je m'arrangeais pour ne pas me trouver dans la même pièce que lui. Lorsque j'allais dans la salle de réunion, j'en ressortais aussitôt si nous y étions seuls. Au dîner, Mohamed m'accompagnait toujours. Lors des pauses café, je fréquentais Doris et Germaine. Bref, j'avais pris l'habitude de m'entourer de mes collègues afin de me protéger. Malgré mes efforts soutenus, monsieur Grondin réussissait à m'approcher quand même de temps en temps. C'est alors qu'il multipliait les avances, les insinuations, les compliments et les indécences. Chaque fois, je devais user de diplomatie pour le repousser sans le froisser. Je ne pouvais me permettre de perdre mon emploi en l'invectivant. Certes, le fait d'avoir tout avoué à Mohamed allégeait quelque peu le fardeau du secret. Mais pour moi, je voyais dans cette confession un risque énorme. Et si Mohamed abordait le sujet avec mon patron, est-ce que je serais congédié? Ou rajouterait-il au crime une forme quelconque de chantage?
Toujours effondré sur le lit, je me demandais bien comment toute cette affaire allait se terminer. Je me voyais prisonnier, acculé au pied du mur. Vraiment, je me demandais si j'étais responsable de tout ce qui se tramait au bureau, si mes agissements n'avaient pas encouragé monsieur Grondin à me harceler ainsi. Pourtant, lorsque je révisais les faits, les paroles et les gestes que j'avais posés, je ne pouvais saisir comment j'aurais pu l'avoir provoqué. J'affichais clairement ma volonté : je le repoussais de toutes les façons imaginables. Malheureusement, rien ne semblait le dissuader ce qui me troublait d'autant plus. Depuis un certain temps déjà, je me tenais à l'écart de mon patron. Je m'arrangeais pour ne pas me trouver dans la même pièce que lui. Lorsque j'allais dans la salle de réunion, j'en ressortais aussitôt si nous y étions seuls. Au dîner, Mohamed m'accompagnait toujours. Lors des pauses café, je fréquentais Doris et Germaine. Bref, j'avais pris l'habitude de m'entourer de mes collègues afin de me protéger. Malgré mes efforts soutenus, monsieur Grondin réussissait à m'approcher quand même de temps en temps. C'est alors qu'il multipliait les avances, les insinuations, les compliments et les indécences. Chaque fois, je devais user de diplomatie pour le repousser sans le froisser. Je ne pouvais me permettre de perdre mon emploi en l'invectivant. Certes, le fait d'avoir tout avoué à Mohamed allégeait quelque peu le fardeau du secret. Mais pour moi, je voyais dans cette confession un risque énorme. Et si Mohamed abordait le sujet avec mon patron, est-ce que je serais congédié? Ou rajouterait-il au crime une forme quelconque de chantage?
More Information
ISBN 9782922061192
Author Réjean Roy
Format 5.5 x 8.5
Page number 164
Write Your Own Review
Only registered users can write reviews. Please Sign in or create an account
Copyright © 2013-present Rapido Livres, Inc. All rights reserved.