Thomas Merton: une traversée en solitaire

CA$20.00
In stock
SKU
BK100988-00
"Thomas Merton, né à Prades (France) en 1915, mène sa vie de jeune homme à Cambridge puis à Columbia, où il découvre une passion pour l’écriture. Converti au catholicisme, le désir d’une vie solitaire intense le conduit au monastère trappiste de Gethsemani (Kentucky). Moine et écrivain, devenu célèbre par son autobiographie La nuit privée d’étoiles (1948), il est par la suite partagé entre la recherche d’une plus grande solitude et les contraintes de son métier, de même que par ses interventions en faveur de la paix, des droits civiques et du dialogue interreligieux. Pour donner accès au déroulement de cette expérience singulière, nous en suivrons surtout le versant littéraire, exprimé dans ses journaux intimes et sa correspondance. La métaphore de la navigation en haute mer, que Merton évoque lui-même de plusieurs façons, nous servira à rendre compte de cette recherche «intranquille». En ce qui concerne le navigateur, toutefois, le long cours de cette traversée s’arrête brusquement quand il meurt accidentellement à Bangkok, en décembre 1968, à l’âge de cinquante-trois ans. Nous tenterons donc de suivre l’échappée d’un intellectuel contemporain et d’un artiste vers la liberté et la réalisation de son idéal, à travers les dédales d’un des systèmes les plus rigoureux de l’expérience spirituelle, et de l’expérience humaine tout court : la vie monastique. Par quels chemins tortueux, enchevêtrés, tantôt sublimes, tantôt indignes a-t-il dû passer pour frayer sa propre voie, ouvrir une brèche dans un encerclement et s’en échapper en solitaire. Sur le plan visuel, le tracé de l’enso (en page couverture), emprunté à la calligraphie japonaise, illustre cette navigation hasardeuse et inachevée. "
Jacques Julien est écrivain. Il a connu les écrits de Thomas Merton à l’adolescence, et pendant dix ans, il a vécu, comme lui, dans un monastère trappiste, l’abbaye de Notre-Dame-du-Lac à Oka. Après une première formation en Études médiévales, il a développé une spécialisation sur la chanson québécoise avec une thèse sur Robert Charlebois (1983). À la fin de sa carrière d’enseignement, il a repris ses études en théologie et a soutenu une thèse sur la «Circonfession» de Jacques Derrida et les Confessions de saint Augustin (programme conjoint des universités Laval et de Sherbrooke, 2002). Il a publié des articles dans des revues de théologie et de sciences religieuses, en particulier sur D.H. Lawrence (Le serpent à plumes). Avec François Nault (Université Laval), il a publié Mouvements du croire (Médiaspaul, 2001) et Plus d’une voix (Cerf/Médiaspaul, 2011). Ses publications sur la chanson populaire, depuis Robert Charlebois (1987), Richard Desjardins (2007) et Leonard Cohen (2014), sont parues aux éditions Triptyque.
More Information
ISBN 9782981765703
Author Jacques Julien
Format 6 x 9
Page number 316
Publication date 2018-09
Write Your Own Review
Only registered users can write reviews. Please Sign in or create an account
Copyright © 2013-present Rapido Livres, Inc. All rights reserved.